Agroalimentaire

Le territoire de la MRC du Granit a une superficie totale de 283 380 ha (2833,8 km²) représentant 27,5% de la superficie totale de la région administrative de l’Estrie, dont 145 078 hectares sont de zone agricole. Du nombre d’hectares sous couvert forestier (249 696), 16% sont peuplés d’érablière à parts égales exploitées ou non. Il n’est donc pas étonnant d’apprendre donc que la SDEG soutient depuis 2016 le développement de la Coopérative des producteurs agricoles en acériculture certifiée (COOPAG).

 

Formée exclusivement de producteurs acéricoles de la MRC du Granit cette organisation s’est donnée comme mandat de faire la mise en marché du sirop d’érable et de ses produits dérivés sur le marché de la Chine, des États-Unis, du Canada et évidemment, du Québec.

 

La COOPAG travaille à développer une bouteille pour la vente du sirop d’érable en Chine et à développer une boîte et une bouteille cadeau pour le marché américain. Les premières exportations sur le marché chinois sont prévues pour 2018.

Entente bioalimentaire

La SDEG a également contribué à la l’élaboration de l’entente sectorielle de développement du secteur bioalimentaire. Cette entente vise à assurer l’occupation et la vitalité des territoires et à maximiser les retombées des interventions gouvernementales dans une perspective de développement des collectivités locales, supra locales et régionales de l’Estrie. L’entente vise à mettre en commun les efforts et les ressources afin de contribuer au développement du secteur bioalimentaire de la grande région de l’Estrie en réalisant des projets concertés issus des PDZA élaborés par les MRC de l’Estrie.

 

Afin d’assurer le développement des sept MRC de l’Estrie, cinq projets communs ont été retenus.

  • La formation et l’un des cinq projets retenus et vise à faciliter l’accès en région à de la formation spécialisée, au développement de l’entrepreneur et au développement de sa main-d’oeuvre.
  • Un second projet vise le développement et la valorisation de produits et filières bioalimentaires distinctifs permettant à la région de se développer.
  • Un troisième projet vise à développer une banque d’opportunités d’affaires permettant de répondre à différents besoins du secteur bioalimentaire.
  • Un quatrième projet vise à soutenir l’établissement et le maintien de la relève agricole en Estrie par la mise en commun des ressources régionales.
  • Et enfin le dernier projet vise l’utilisation de la marque « Créateurs de saveurs des Cantons-de-l’Est » comme moteur de développement économique des entreprises agricoles et agroalimentaires pour l’Estrie.